Rechercher
  • esscampussenart

L’ESS : une philosophie de vie et des valeurs auxquelles j’ai su m’identifier dès mon plus jeune âge




Bonjour à toutes et à tous,

Je me présente je m’appelle Assiya j’ai 22 ans, mon intérêt pour l’économie sociale et solidaire me vient depuis très jeune, d’aussi loin que je me rappelle, depuis mes années de collège.

J’étudiais dans un collège en réseaux d'éducation prioritaire renforcée (REP+). Ce sont les réseaux qui connaissent les plus grandes concentrations de difficultés sociales ayant des incidences fortes sur la réussite scolaire.

Les souvenirs qui me restent sont ceux des médiateurs et de la police devant l’établissement, de professeurs en arrêt maladie, et en classe de 3ème que nous sommes restés sans professeur de français pendant plus de 3 mois sans qu’il n’y ai aucune mesure mise en place pour combler l’absence…

Je voyais autour de moi que même si nous n’étions qu’enfant, nous étions pointés du doigt comme responsable de nos actes et nous subissions directement les difficultés sociales sans réellement se rendre compte de leurs conséquences futures.

Il y avait beaucoup de violence entre nous, surtout dans nos mots, je pense que c’était une manière pour certains de garder la face. J’étais témoin d’ami qui commençait à consommer des stupéfiants dès l’âge de 12 ans et il m’arrivait parfois d’entendre des situations familiales qui faisaient froid dans le dos.

J’ai fini par intégrer, avec amertume et sentiment d’injustice, l’idée que “c’était comme ça” et même si tu avais énormément de problèmes à la maison c’était de ta faute si ça se passait mal à l’école.


Les familles n’étaient pas souvent présentes et je n'avais pas vraiment l’impression que nous étions aidés par le système éducatif, la communication sur les dispositifs d’accompagnement scolaire n’était pas bonne, voire inexistante et la conseillère d’orientation chaque fois que nous cherchions à la rencontrer était en arrêt maladie, encore une fois…

Pour ma part, j’avais pas mal de facilité dans l’apprentissage de mes cours, j’étais le genre d’élève qui arrivait à s’en sortir sans faire grand-chose. Cependant, j’étais réellement consciente qu’autour de moi nous n’avions pas tous les mêmes chances ni le recul nécessaire pour comprendre que nous étions en train de construire notre futur.

A cette époque, j’étais en compagnie de ma meilleure amie et elle comme moi avions conscience que l’environnement dans lequel nous vivions n’était pas “normal”. Nous pouvions passer des heures à relever toutes les situations qui nous scandalisent et réfléchir aux manières possibles de refaire le monde.

Une fois au lycée, nous avons pu réaliser différentes expériences bénévoles notamment pour de l’aide au devoir. Naturellement, nous savions que l’on souhaitait s’engager dans un domaine ayant du sens et répondant à un intérêt commun. Pour moi, cela se traduit aujourd’hui par ma présence au sein de la licence pro GOESS - MOSA. Cette formation est en totale concordance avec les valeurs que je porte dont celles de solidarité, d’égalité des chances et de promotion de l’individu.

Pour revenir brièvement sur mon parcours ; je suis diplômée d’un baccalauréat Science et technologie sanitaire et social, j’ai poursuivi mes études en BTS service et prestation des secteurs sanitaires et social. Après l’obtention de mon diplôme j’ai décidé de faire une L3 Science de l’éducation parcours insertion et intervention sociale sur les territoires.

Je souhaiterais développer ma carrière professionnelle au sein d’une structure de l’ESS dans le champ de l’insertion et de l’intervention sociale notamment en mettant en place des projets/des actions en faveur des publics en situation d'exclusion.

J’aimerai finir cet article avec une citation que nous aimons beaucoup mon amie et moi : “Lorsqu’un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une nouvelle réalité.” (F. Hundertwasser)


Merci de m’avoir lu et bon courage à vous !!! 😊




29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout