Rechercher
  • esscampussenart

L'ESS : modèle de développement pour les pays émergents




Je me nomme Mouhamadou Lamine FAYE étudiant en Licence Professionnelle Gestion des Organisations de l’Economie Sociale et Solidaire-Parcours Management des Organisations et Secteur Associatif à l’IUT Sénart-Fontainebleau- UPEC, en stage au sein de la Fédération régionale des MJC en Ile de France où j’ai des missions d’assistance administratives dédiées au Service Civique et je collabore à un projet interculturel en apprentissage.


Je suis originaire du Sénégal et je suis en France depuis 2019, j’ai choisi la formation ESS parce que depuis mon arrivée en France j’ai pu observer comment l’économie sociale et solidaire est une économie au service du développement durable des Hommes, des structures, d’un pays. Donc en voulant agir plutôt que de subir j’ai choisi de faire de la politique citoyenne, pour soutenir la gestion de la cité. Je veux devenir entrepreneur social en créant une association au Sénégal pour aider les enfants dans leur scolarité, leur permettre d’agir et devenir des acteurs éclairés.


C’est dans cette logique que, je pense que pour les pays émergeant comme le Sénégal, l’économie sociale et solidaire peut être un levier pour une croissance juste, rapide et forte. Elle peut aussi permettre au développement et à la consolidation de la démocratie, des valeurs sociales et culturelles de mon pays d’origine. Cette raison ma poussée à faire cette formation que j’aime autant.


J’ai choisi de continuer mon projet d’étude et professionnel sur le secteur de l’ESS parce que c’est un secteur qui a du sens, un secteur ou une voix correspond à un humain, il n’y pas de supériorité ou d’infériorité. J’ai cherché pendant longtemps une formation et un métier qui a des valeurs de l’humanité et me voila aujourd’hui, je tombe sur l’économie sociale et solidaire ou chaque minute que je passe dans cet atmosphère est un plaisir car c’est un lieu d’épanouissement.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout